Le soleil augmente la quantité de mélanine dans la peau, ce qui réduit le contraste entre la peau et les cheveux. Une peau bronzée peut augmenter le risque de brûlures. La zone traitée par le laser ne doit pas être exposée au soleil, et l’utilisation d’un écran solaire d’au moins 30FPS est essentielle. L’épilation au laser n’est pas non plus indiquée pour les patients qui utilisent l’isotrétinoïne par voie orale pour le traitement de l’acné, ou pour les personnes souffrant de vitiligo.

Je peux faire une séance de laser par semaine jusqu’à ce que la coiffure soit terminée. MYTHE !

L’intervalle entre les sessions doit être d’au moins deux mois. Ce temps est nécessaire pour que le poil repousse et reste dans la période idéale pour que le laser soit sur lui. Le nombre de séances nécessaires pour éliminer tous les poils est, en moyenne, de 8.

Le fait d’arracher le poil par la racine empêche le laser d’agir sur le follicule pileux. Par conséquent, dans les intervalles entre une séance de laser et une autre, il ne faut pas raser la zone avec de la cire, des pinces ou des machines qui arrachent les poils. D’autre part, la lame est non seulement autorisée mais aussi recommandée : le rasage avec la lame laisse le poil plus épais, ce qui facilite le traitement ultérieur au laser.

Comment fonctionne l’épilation au laser

La lumière émise par le laser agit sur la mélanine, provoquant un échauffement qui détruit la zone de germination du follicule pileux (la racine du poil). Le traitement peut être effectué sur tous les types de peau, et les résultats sont visibles dès les premières séances.