Le nettoyage de l’aquarium est essentiel pour la santé des poissons. Avec l’accumulation de déchets et d’algues, la quantité d’oxygène disponible dans l’eau peut diminuer, ce qui rend la respiration des animaux difficile. En général, il suffit de nettoyer une fois par semaine pour garder l’environnement aquatique sain, mais il est bon de parler à un spécialiste de l’animalerie pour connaître la fréquence et les soins idéaux pour les espèces de poissons que vous avez à la maison.

Vérifier le pH de l’eau

Les magasins d’aquariophilie vendent des kits très pratiques pour mesurer le pH de l’eau. Cette vérification est importante pour savoir si l’environnement aquatique est adéquat. Certaines espèces préfèrent les eaux plus acides, tandis que d’autres vivent mieux dans les eaux alcalines. Il est important de bien connaître votre poisson pour ne pas lui nuire.

L’eau du réservoir doit être traitée et exempte de chlore et d’autres substances chimiques (solvants, produits de nettoyage) qui peuvent nuire à la santé des poissons, les laissant agités, léthargiques et même sans appétit. Vous devez donc traiter votre eau du robinet avant de la mettre dans le réservoir. À l’animalerie, vous pouvez acheter un kit spécifique pour ce processus. L’idéal est de laisser les produits agir pendant la nuit.

Grattez les algues

Avant de remplacer l’eau, utilisez un grattoir à algues pour enlever ces plantes des parois du réservoir et de la surface de l’eau. Il vaut également la peine de ramasser les déchets plus importants de l’eau avec un filet.

Pour vous faciliter la tâche, utilisez un siphon pour changer l’eau. Il existe plusieurs modèles sur le marché, dont certains sont bien pris en compte, et vous n’avez pas besoin de sortir le poisson de l’aquarium. Le siphon est attaché à un seau et aspire lentement l’eau. Idéalement, il faudrait changer 20 à 25 % de l’eau. N’oubliez pas de positionner le siphon près du gravier de manière à ce qu’il enlève la saleté du fond.